externalisation developpeur

Le métier de développeur web intéresse beaucoup d’entreprises en France. Cela est confirmé par le nombre d’offres d’emploi à temps plein que l’on peut voir dans ce domaine. Cependant, être l’employeur d’un développeur en cdi a un prix pour l’entreprise : salaires, primes, mutuelle, etc. D’autres solutions sont à étudier avant de mettre en ligne une offre d’emploi : alternance, stage, intérim, freelance, contrat offshore. Cette dernière option peut être intéressante d’un point de vue financier : salaire moyen inférieur, plus d’heures de travail, moins de cp.

Il existe plusieurs formations pour le métier de développeur web : stages, formation bac +2, etc. Ses fonctions dans l’entreprise sont la programmation du site internet et/ou de l’application mobile, de ses fonctionnalités, de son interface, la correction d’un bug informatique, etc. Certains jobs distinguent développeur web et développeur mobile. Mais pour tous ces métiers, la maîtrise de plusieurs langages de programmation comme java, c++, php (…) est nécessaire.

Le salaire d’un développeur web en France

Il est difficile de donner avec précision le salaire moyen d’un développeur web en France. Plusieurs points entrent en ligne de compte :

  • le lieu du poste puisque les salaires des développeurs sont 20 à 25% plus élevés à Paris (et IDF) qu’en province ;
  • l’expérience du développeur car il y a 10 à 15 000 euros de différence entre les salaires moyens d’un débutant et d’un senior ;
  • ses compétences pour l’emploi des différents outils et langages de programmation (javascript, php, c++,etc).

Néanmoins, on peut dire que le salaire annuel brut d’un développeur web en France se situe dans une fourchette de 30 à 45 000 euros.

Les autres charges de l’entreprise pour un poste de développeur web

Le salaire d’un développeur web n’est pas la seule charge de son employeur. S’y ajoute :

  • les charges patronales (42% du salaire brut )
  • les cotisations pour la mutuelle d’entreprise (au moins 50% du coût de la cotisation à la charge de l’entreprise),
  • l’achat des outils informatiques et du mobilier de bureau,
  • les licences d’utilisation des logiciels,
  • les jours de repos prévus l’article L.3142-1 du code du travail,
  • les frais de remplacement lors des congés payés,
  • le temps passé à la rédaction des offres d’emploi et à l’étude des dossiers des candidats,

Il faut aussi prendre en compte l’argent pour mettre fin à un contrat, que ce soit un cdd ou un cdi :

  • solde de tout compte,
  • paiement des congés restants,
  • indemnités de licenciement,
  • coût d’un possible procès aux prud’hommes (coût financier mais également en termes d’image),

Bref, toutes ces charges en plus augmentent considérablement le coût d’un développeur web salarié en France. En fonction des années passées dans l’entreprise, on peut estimer un coût global compris entre 45000 et 70000 euros par an.

Au regard de ces chiffres, l’offshore apparaît donc comme une solution plus économique tout en garantissant la qualité du travail effectué : la société de services met à disposition un professionnel dont le profil correspond aux besoins de l’entreprise à un moindre coût. En effet, les salaires sont moins élevés, la législation sur le temps de travail est plus souple (190 heures mensuelles au Maroc au lieu de 169 heures en France), les congés payés sont moins longs (3 semaines au Maroc), etc. On estime qu’employer un développeur web via un contrat offshore au Maroc permet de gagner environ 25 000 euros par an et de bénéficier de plus de 300 heures de travail en plus.

Le développement informatique est un métier qui demande de la technique, de l’expérience. Il en est de même pour trouver le bon profil pour travailler à temps plein sur un projet. Avoir les conseils d’une société de services est un plus, surtout si elle peut trouver le développeur qui correspond à vos besoins pour un salaire moins élevé. C’est tout l’intérêt de l’externalisation, surtout que le métier de développeur web s’y prête bien. Il est possible de travailler à distance sur un projet et de répondre aux besoins de l’entreprise.

N’hésitez pas à demander conseil auprès de notre société Viaprestige Externalisation

Articles connexes

1 Commentaire
  1. Bonjour,

    Il est vrai que l’on trouve des chiffres très différents selon les sources. Pour notre part chez Easy Partner, nos chiffres sont issus des recrutements que nous avons réalisés durant l’année 2015.

    On constate surtout, de la part de nos candidats, que les salaires en France ne valorisent pas spécialement leur savoir-faire comparé à leurs homologues dans d’autres pays, sauf peut-être pour les Freelances.

    Je vous invite à prendre connaissance de notre étude :
    http://www.easypartner.fr/blog_infographie-easy-partner-:-les-salaires-des-d%C3%A9veloppeurs-en-2016_67_1

Laissez un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. ( * ) Champs obligatoires

Vous pouvez utiliser ces HTML onglets et attributs : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

EffacerEnvoyer